Sommaire du journal N°88 - Août/Septembre 2009

Chers lecteurs,

Les animations sont nombreuses cet été et il faut saluer les efforts des stations qui ont bien conscience que les balades ne suffisent pas pour séduire une clientèle touristique qui a tendance à délaisser la montagne l'été. Il manque pourtant sans doute au Pays du Mont-Blanc une grande manifestation originale comme «Au Bonheur des mômes» qui attire au Grand-Bornand des milliers d'enfants, de parents... et de grands-parents. N'oublions pas de réserver une journée pour aller chez nos amis suisses de Martigny admirer l'expo «De Courbet à Picasso» à la Fondation Gianadda.
Cela dit, je laisse la plume à notre collaboratrice Cathy Trograncic pour un «coup de gueule» qu'elle a intitulé «On achève bien les chevaux !»

Claude Fouchier

«Si Megève et Chamonix – réunies au sein de Mont-Blanc Ecotourisme – sont au diapason sur certains sujets, il en est d'autres sur lesquels les deux stations sont diamétralement opposées.
Prenez l'exemple des chevaux. A Megève, ils sont les rois (Fête du cheval, syndicat hippique, traîneaux, etc.), à Chamonix, ils sont les parias. Tant et si bien qu'en terre chamoniarde, l'offre équestre est aujourd'hui réduite à sa plus simple expression. Balades estivales en calèches, randonnées, etc. ? Impensable. Seules quelques sorties «poney en main» – au Paradis des Praz – sont autorisées (pour combien de temps ?). Pour le reste, les amateurs d'équitation sont priés d'aller voir ailleurs. Un projet de centre équestre aux Tines, pourtant soutenu par toutes les instances sportives (section équitation du club des sports, compagnie des guides...), a récemment été refusé. Motif : contraintes paysagères. Il s'agissait en fait de couper des vergnes sur un terrain communal, précisément réservé pour une activité agricole ou hippique, dans un secteur sans aucun voisinage immédiat. En attendant que les écuries tant espérées puissent se concrétiser plus bas dans la vallée (plusieurs pistes sont à l'étude du côté des Houches et de Servoz), d'autres chevaux ont encore de beaux jours devant eux : les chevaux fiscaux des véhicules qui emmènent les nombreux cavaliers locaux bien loin du mont Blanc (à Bonneville, voire au-delà). Un comble pour une activité de pleine nature.» C.T.

Dernière minute

Pays du mont Blanc

Haute-Savoie

Chamonix

Les Houches

Saint-Gervais

Les Contamines-Montjoie

Megève

Combloux

Sallanches

Passy

Praz-sur-Arly

Portraits

Petites annonces

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :


Courrier des lecteurs
Suite à l’article sur le nouveau refuge du Goûter, paru dans le Journal des Propriétaires du pays du Mont- Blanc n° 107 (octobre-novembre 2012), M. Raymond Courtial, vice-président de la FFCAM, a tenu à apporter les précisions suivantes.

Boutique
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous