Chamonix - N°166 - Août/Septembre 2022

Le Montenvers en route vers son futur

Deux grands chantiers d’altitude sont aujourd’hui en cours sur deux remontées phares de la vallée : à Balme la finalisation des gares pour le nouvel « ascenseur » du Tour (voir nos éditions précédentes) et au Montenvers, l’amorce de la transfiguration du site. Le programme de refonte s’étalera jusqu’en 2025, avec à la clé plus de 50 millions d’euros de travaux, dans le cadre du nouveau contrat de délégation de service public signé entre la commune de Chamonix et la Compagnie de la Mer de Glace (détenue en majorité par la Compagnie du Mont-Blanc). Début juillet, une imposante grue a été acheminée in situ, à 1 913 mètres d’altitude alors qu’un téléphérique provisoire était installé entre le Désert Blanc (en bas de vallée, près de la DZ des Bois) et le site glaciaire, pour y acheminer du matériel (jusqu’à 5 tonnes) et ainsi éviter des rotations d’hélicoptère. La rénovation du « Temple de la Nature » commencera donc en août. Et pendant la durée des travaux, le « petit train rouge » pourra continuer ses va et vient. Il est cependant demandé à tous les randonneurs de respecter le balisage et les interdictions de circuler mises en place. Les informations sont régulièrement actualisées sur le site de la Compagnie du Mont-Blanc ainsi que sur celui de la Chamoniarde. La mise en service de la nouvelle télécabine Mer de Glace et dépose de l’ancienne (y compris passerelles et marches d’accès à l’actuelle grotte) est prévue pour décembre 2023. Suivra, un an plus tard, l’ouverture du « Glaciorium », centre d’interprétation du climat et des glaciers. Et en clôture, en décembre 2025, la rénovation des cheminements et des garde-corps. Autant d’innovations qui devraient, à terme, booster la fréquentation du site, quelque peu « délaissé » ces dernières années. Lors de la présentation des résultats aux élus, le PDG de la Compagnie du Mont-Blanc Mathieu Dechavanne a ainsi rappelé que, dans les années 1980, plus de 10 000 personnes/jour empruntaient le train durant les grosses journées d’été, alors que les voyageurs sont « à peine » 4 000 à 5 000/j aujourd’hui lors des pics de fréquentation.

Photo © Chamonix
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 


Courrier des lecteurs
Suite à notre article sur la destitution du Père Vesin à Megève, M. René Stevens de Marignane (propriétaire Saint-Gervais) nous a adressé la remarque suivante.

Boutique
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous