Chamonix - N°170 - Avril/Mai 2023

Chambre funéraire au Biollay : les riverains n’en veulent pas

La création d’une maison mortuaire au Biollay fait grincer des dents dans le secteur. En cause le coût élevé du projet (plus de 2 M€ TTC) reproché par les élus de l’opposition, qui regrettent également l’endroit choisi : près du cimetière certes, mais aussi près du Montenvers et des Planards, deux hauts lieux touristiques chamoniards. Les riverains du site, eux aussi, partagent la même analyse et dénoncent l’implantation sur un des derniers espaces verts du secteur, un terrain que la mairie a pourtant acheté précisément pour ce projet. Quoi qu’il en soit la création de cette chambre funéraire est aujourd’hui une nécessité dans la vallée. Les deux « salons » de l’hôpital ne suffisent plus et le site ne permet pas aujourd’hui d’envisager une surface supplémentaire pour un nouvel équipement funéraire. 

130 personnes décèdent en moyenne chaque année dans la commune, toute population confondue (alpinistes, habitants, etc.) et il convient d’offrir aux familles un « service à la hauteur de la dignité nécessaire », souligne le maire. La chambre funéraire envisagée par la municipalité comportera un espace d’accueil, trois chambres de présentation des défunts, un laboratoire de préparation des corps, une salle de cérémonie, un magasin funéraire et un garage couvert.

 
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 


Courrier des lecteurs
Suite à notre interview de Nicolas Hulot (JdP n° 108), plusieurs d’entre vous se sont manifestés pour dénoncer cette interview qu’ils jugent «non légitime». Nous vous livrons notamment le commentaire de M. Henri Seitz.

Boutique
7.50 € N°177
Juin/Juillet 2024

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous