Montagne - N°104 - Avril/Mai 2012

Hors-piste : les moniteurs sensibilisés

 

Alors que la saison de ski battait son plein, le Syndicat national des moniteurs du ski français, le procureur général près la cour d’appel de Chambéry et le procureur de la République près le tribunal de grande instance d’Albertville se sont retrouvés à Chamrousse pour une importante journée de sensibilisation des moniteurs sur leur responsabilité pénale et juridique en cas d’accident lors de la pratique du ski hors-piste. Une rencontre organisée à l’occasion de la sortie d’un DVD (réalisé et produit par le Syndicat national des moniteurs du ski français), à l’attention de tous les moniteurs des Ecoles du ski français.

A l’origine de ce travail : un constat de méconnaissance mutuelle entre les professionnels de la montagne et les professionnels de la justice sur la prise de risques des accompagnateurs de montagne lors de sorties en hors-piste. En effet, à la suite d’accidents survenus en hors-piste dans la région, Patrick Quincy, procureur de la République d’Albertville, a invoqué qu’il s’agissait d’une «mise en danger d’autrui» lorsque les accompagnateurs prennent la décision d’emmener des skieurs sur des zones dites «à risques».

En réponse à ce jugement sans nuance, Gilles Chabert, président du SNMSF, a souhaité ouvrir le débat afin d’expliquer la complexité de la pratique du ski en dehors des zones balisées. De cette méconnaissance sont nés le désir et l’objectif commun de soulever et expliquer une problématique de montagne au niveau national. «J’ai pu constater que les moniteurs étaient bien formés et très responsables. Cet outil vient juste rappeler les limites à la liberté. S’ils veulent conserver cette liberté, que la montagne ne soit pas réglementée, il faut qu’ils se fixent eux-mêmes certaines limites, explique Patrick Quincy, procureur de la République d’Albert-ville. L’objectif est de diminuer le nombre d’accidents, en sensibilisant au maximum les professionnels de la montagne, sur les risques qu’ils encourent en cas d’accident.» De son côté, Gilles Chabert, le président du Syndicat national des moniteurs du ski français, précise : «C’est un film qui manquait. Nous exerçons une profession qui a une grande liberté dans le temps et l’espace. Aussi avions-nous peut-être l’impression que la loi “ce n’était pas pour nous”. Seulement le droit d’y aller ne veut pas dire le droit de faire n’importe quoi. La justice fait aussi son travail. Or ce pan juridique nous était inconnu. Nous incitons d’ailleurs les professeurs de l’ENSA à utiliser ce DVD au cours de la formation des moniteurs.»

Photo ESF

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 


Courrier des lecteurs
Michel Clément [Montbéliard], résident à Chamonix et cycliste invétéré, nous a écrit pour nous faire part de son mécontentement eu égard à l’état des routes dans la vallée.

Boutique
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous