Saint-Gervais - N°103 - Février/Mars 2012

Tête Rousse, études préliminaires

 

Fin janvier, le CNRS, en collaboration avec plusieurs laboratoires et le service RTM (Restauration des terrains de montagne) de la Haute-Savoie, ont remis au préfet et au maire de Saint-Gervais les études réalisées sur la poche d’eau du glacier de Tête Rousse. De nombreux éléments de réponse sont apportés quant à la vitesse et au processus de remplissage de la cavité mais aussi sur la transformation de sa géométrie, le risque d’effondrement, la quantité d’eau susceptible de représenter un danger pour la population située en aval et, enfin, sur le devenir de la cavité dans le temps, en tenant compte de l’évolution des températures.

Plusieurs solutions pérennes permettant de limiter – voire de supprimer – le risque de rupture de la poche d’eau ont été esquissées par le RTM. Ces scenarios doivent faire l’objet d’une expertise technique et financière complémentaire par les services spécialisés de l’Etat. La surveillance de la cavité se poursuivra en 2012 pour garantir – en attendant les avis complémentaires – la sécurité de la population.

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 


Courrier des lecteurs
Michel Clément [Montbéliard], résident à Chamonix et cycliste invétéré, nous a écrit pour nous faire part de son mécontentement eu égard à l’état des routes dans la vallée.

Boutique

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous