Saint-Gervais - N°140 - Avril/Mai 2018

Nettoyage en images pour l’abri Vallot

Outre l’impact en termes d’accidentologie (voir par ailleurs), la sur-fréquentation sur les flancs du mont Blanc a également des effets pervers sur le plan de la pollution. Bon nombre d’«alpinistes» n’hésitent pas à abandonner en cours de route des détritus en tous genres, transgressant ainsi la sacro-sainte règle montagnarde qui voudrait que tout un chacun redescende ce qu’il a monté là-haut. Un vœu pieux hélas quand on voit dans quel état les ascensionnistes ont laissé l’abri Vallot. La petite cabane dans la montagne, perchée à 4 360 m d’altitude, ressemble à s’y méprendre à un dépotoir. Sans doute le plus haut d’Europe. Mais la vision de ce triste spectacle aura au moins eu le mérite de faire réagir Timothée Arnoux, un étudiant en dernière année d’audiovisuel à Montpellier. Il a en effet décidé de réaliser un documentaire sur ce sujet dans le cadre de son travail de fin d’études. Mais il ne se contentera pas de montrer le gâchis, il souhaite aussi agir. Début juin (du 2 au 10), avec son frère et un ami de longue date ils vont rejoindre l’abri Vallot pour y tourner plusieurs séquences de leur film. La cordée va également mettre la main à la pâte pour nettoyer le local, emballer les détritus et tout mettre en œuvre pour que les ordures soient redescendues dans la vallée. Pour ce faire, une campagne participative a été montée (https://fr.ulule.com/nettoyage-mont-blanc/). Les fonds récoltés permettront ainsi de financer (en partie) l’opération. Des campagnes de nettoyage sont pourtant effectuées régulièrement par les guides et autres membres des clubs alpins. Mais au vu de l’incivilité de certains, la tâche est, hélas, appelée à se répéter inlassablement. 

Photo © FFCAM
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 


Courrier des lecteurs
Suite à notre interview de Nicolas Hulot (JdP n° 108), plusieurs d’entre vous se sont manifestés pour dénoncer cette interview qu’ils jugent «non légitime». Nous vous livrons notamment le commentaire de M. Henri Seitz.

Boutique
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous