Livres - N°114 - Décembre/Janvier 2013

Livres / DVD

Randonnées à raquettes en Haute-Savoie, Glénat éditions, 15 € chaque tome

Les éditions Glénat rééditent leur guide de randonnées à raquettes dans une version actualisée afin de répondre au public qui a de plus en plus de goût pour ce sport d’hiver libre et peu onéreux. Dans cette nouvelle formule, il s’agit de deux tomes afin de faire le tour du département et de balayer tout autant des randonnées de pleine nature que des balades pour les moins expérimentés. Chaque guide recense 80 itinéraires dont chacun est accompagné d’une carte et des informations pratiques. De plus, presque tous offrent des variantes elles aussi expliquées ainsi que des combinaisons d’itinéraires afin de multiplier les possibilités de balades. Et bien sûr, comme tout guide pratique, celui-ci décrit aussi les conseils de l’auteur, Jean-Marc Lamory, apportant ainsi ses compétences et son expérience acquises au cours de sa carrière professionnelle. Le plus est également apporté par la richesse de l’iconographie magnifiant la montagne haut-savoyarde en hiver.

Le tome I (144 pages) est consacré à Gavot, le Val d’Abondance, la vallée Verte, le Brévon, la vallée d’Aulps et la vallée du Giffre alors que le tome II décrit les randonnées dans les Bornes, les Aravis et le pays du Mont-Blanc.

 

Les Pingouins de Sinandaz, de Georges Bogey, éditions Livres du monde, 7 €

Saint-jeandin d’adoption Georges Bogey s’est (re)lancé corps et âme dans sa passion de l’écriture depuis qu’il a pris sa retraite, tout en entretenant son goût de la marche et de la randonnée. Deux disciplines amies qu’il a réunies dans l’un de ses derniers livres Le Promeneur des Aravis. Sa carrière professionnelle l’a emmené du judo au tourisme. De quoi approfondir les voyages. C’est d’ailleurs par l’intermédiaire du judo que Georges Bogey découvre l’Asie et plus particulièrement le Japon. En découle le goût pour le haïku, ces poèmes courts renfermant l’essence du monde en quelques mots. En tout une douzaine de livres ont été édités, dont une partie pour enfants illustrés par son épouse Jacqueline. Ce nouvel opus, Les Pingouins de Sinandaz, est un conte qui peut être lu à tout âge. Il met en scène deux pingouins surgissant un beau jour dans un village des Aravis : Sinandaz. Un nom qu’il est inutile de chercher sur une carte ; il est juste sorti de l’imagination fertile de l’auteur. Les volatiles sont vus pour la première fois sur le rebord d’une fenêtre d’un chalet. Ils vont se faire une alliée, une fillette, Kypris, amie des poètes et souvent la tête dans les nuages. Ces deux pingouins, Ipso et Facto, vont devenir l’obsession des habitants. Les uns étant pour les garder ; les autres pensant qu’ils sont un danger pour le tourisme. C’est alors une question entre les Allumés et les Blafards. Comme le dit l’auteur : l’arrivée d’étrangers dans un lieu amène presque inexorablement la «questionite aigüe». Jusqu’au jour où les gens voient des pingouins partout, dans tous les coins des Aravis, au point de s’insurger et de réclamer leur éviction du lieu. La jeune Kypris ne sera, au final, pas la seule à avoir appris de cette intrusion de pingouins dans sa vie. 

 

Pierre Mazeaud la vie en face(s), film de Gilles Chappaz, production Seven Doc, (DVD) 23 €

Homme pour le moins discret, Pierre Mazeaud s’est forgé un destin hors normes entre politique, droit et alpinisme. Trois passions qu’il a su marier jusqu’au plus haut niveau, lui qui a gravi l’Everest à presque 50 ans est devenu président du Conseil constitutionnel après avoir été ministre des Sports puis conseiller d’Etat. Ce film de Gilles Chappaz fait apparaître un homme singulier, franc et intègre. Avouant à 84 ans avoir connu ses plus belles amitiés dans le monde de l’alpinisme qui, au final, demeure la plus grande passion de sa vie. Pierre Mazeaud dresse ainsi sa définition de cette discipline : «L’alpinisme appartient à ceux qui se donnent les moyens d’atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés, qui ne s’engagent pas qu’à moitié, qui connaissent la valeur de la solidarité entre les hommes, qui savent que c’est en s’encordant à ses semblables que l’être humain s’accomplit.»

Ce documentaire est un petit joyau ouvrant un dialogue unique avec cet homme qui a côtoyé les plus grands de ce monde et qui, au final, demeure fidèle à ses montagnes, à ses paysages des alentours de Grenoble. De nombreuses images d’archives viennent enrichir et rebondir sur les confidences de Pierre Mazeaud, celui qui regarde encore et toujours vers les sommets en se remémorant ses amitiés et ses exploits.

 
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 

Boutique
6 € N°134
Avril/Mai 2017

Commander
6 € N°136
Août/Septembre 2017

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous