Pays du mont Blanc - N°134 - Avril/Mai 2017

Etats généraux de la Qualité de l’air – Après les paroles, les actes

Suite à l’épisode de pollution inédit subi par le Pays du Mont-Blanc en début d’année (voir notre édition précédente), les associations de défense de l’environnement avaient décidé d’organiser les premiers Etats généraux de la qualité de l’air. Si la date de la réunion – le 22 mars – a pu poser problème [NDLR : elle était concomitante avec le vote du budget de la Communauté de communes Pays du Mont-Blanc], à l’arrivée, toutes les parties – y compris Georges Morand, le président de la CCPMB – ont finalement pu faire acte de présence au Parvis des Fiz.

Le tour de table inédit a commencé par le compte rendu de différents groupes de travail (chauffage et habitat, transport, économie et industrie…). Monde associatif et citoyens ont ainsi pu exposer aux élus locaux mais aussi à la députée Sophie Dionet et au préfet leurs propositions (certaines réalistes et réalisables, et d’autres quelque peu utopiques) pour lutter efficacement contre la dégradation de l’air. «Il faut se féliciter à la fois de la forte audience (avec plus de 600 personnes réunies) et de la qualité des débats», a déclaré Eric Fournier, qui représentait autant le Conseil régional Auvergne-Rhône Alpes que la vallée de Chamonix-Mont-Blanc à la table ronde pour l’avenir qui a conclu la soirée. «J’ai pu constater que le climat s’était apaisé par rapport aux tensions de l’hiver. Ce qui est propice à la fédération de tous les acteurs et des énergies pour organiser le combat.» Et pour gagner cette bataille contre la pollution de l’air, ce ne sont pas les idées qui manquent, comme l’a prouvé le catalogue de mesures diverses et variées avancées tout au long de la soirée : gratuité des transports collectifs, extension du fonds air-bois à la rénovation énergétique, développement des pistes cyclables et des énergies renouvelables, report modal des poids lourds en transit, covoiturage… 

Très souvent montré du doigt – car incarnant l’Etat et son peu de réactivité face à l’urgence d’une situation sanitaire – le préfet Pierre Lambert a pourtant bien fait le déplacement en terre passerande. Et si sa présence a été plus que brève, il a toutefois annoncé qu’il était prêt à inclure certaines propositions dans le nouveau plan de protection de l’atmosphère (PPA) qui doit être mis en œuvre pour l’été 2018. Ce qui laisse à tous les décideurs le temps de mettre en cohérence toutes ces mesures pour une meilleure qualité de l’air. Mais pour Eric Fournier, «nous devons être capables de les appliquer dès cette année, afin d’obtenir les premiers résultats l’hiver prochain, de manière à ne pas faire subir à nos populations un nouvel épisode de pollution d’une durée inacceptable».

Dans la lignée de ces premiers Etats généraux qu’elle a pilotés assez efficacement, l’Association pour le respect du site du Mont-Blanc envisage à présent de réunir les différents candidats aux législatives pour débattre autour de cette thématique.

Pour l’heure ils sont quatre : Xavier Roseren (maire des Houches), Jean-Marc Peillex (maire de Saint-Gervais), Sophie Dion (députée sortante) et le docteur Frédéric Champly (qu’un collectif citoyen a poussé à partir en campagne pour précisément mettre cette problématique de la qualité de l’air sur le devant de la scène politique). Empêché de prendre le micro lors de la réunion du 22 mars – pour cause de respect du protocole et de traitement d’égalité des candidats –, ce dernier n’a pas caché sa colère et sa déception, estimant qu’il avait injustement été privé de parole en tant que médecin et habitant de la vallée. Au-delà de ce petit couac, tous les participants aux Etats généraux ont estimé que la réunion avait été productive. Mais après les paroles il convient désormais d’agir !

 
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 


Courrier des lecteurs
A la suite de l’accident de ski (collision) dont a été victime son épouse, Jean-Louis Mazert, lance un appel à témoignages à travers nos colonnes.

Boutique
6 € N°134
Avril/Mai 2017

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous